Enlisanttourgueniev

Au début du roman on fait la connaissance de Marie-Louise, petite dame tranquille d'une cinquantaine d'années qui vit des jours paisibles dans une maison de repos irlandaise. Peu à peu, par chapitre alternés, Trevor remonte la vie de Marie-Louise qui sous un aspect bien sage est, en fait, un champ de ruines. Issue d'une famille de paysans pauvres mais soudée, elle épouse un commerçant autrefois prospère de la ville voisine. Elle croit aimer son mari et pense échapper à des conditions de vie frustes. Elle se retrouve en fait confrontée à une réalité encore plus difficile avec deux belles sœurs qui la haïssent en raison de ses origines et un mari qui faute d'aimer réellement sa femme sombre peu à peu dans l'alcoolisme. Marie Louise fuit en permanence ces difficultés de la vie qu'elle juge cruelles, insurmontables. Elle se réfugie mentalement dans son passé qu'elle idéalise à travers l'inclination qu'elle avait pour son cousin malade avec lequel elle découvrit les œuvres de Tourgueniev et physiquement dans le grenier de sa maison, pour peu à peu, s'isoler du monde et continuer ses rêveries.

Ce roman ainsi que Ma maison en Ombrie sont les deux parties d'un ensemble publié sous le titre Two lives par William Trevor.

Présenté par Nadine V.