Unthesurlamontagne

L’Escale de Corazon (1946) : Quelque part en Amérique Latine. Un couple en voyage de noces. Leurs relations sont orageuses. Il est caustique, elle se rebelle. Elle est odieuse, lui est distant avec arrogance. Ils viennent d’embarquer sur un rafiot bondé de pauvres gens et insalubre. Le soleil est brûlant. Un violent orage éclate au moment où le bateau lève l’ancre. « Il empruntait un canal moins large que lui ». Il se fraie un passage difficile entre les rives. Leur cabine est envahie de cafards et de moustiques. Elle part en emportant deux bouteilles de whisky. Il passera la nuit seul sur le pont. Au petit matin il l’apercevra endormie allongée près d’un homme. Ils arrivent à destination. Il descend du bateau avec leurs valises sans se préoccuper d’elle. Il se dirige vers la gare, monte dans le train. Le train commence à rouler. Il aperçoit au bout du quai une forme claire qui court... On ne saura pas la fin. A nous de l’imaginer.

 

Paul Bowles est un compositeur, écrivain et voyageur américain, né à New-York le 30 décembre 1910. Il étudie la philosophie, part à Paris étudier la musique. Il rencontre Gertrude Stein qui le pousse à écrire et à s’installer à Tanger. Il y vivra 52 ans avec sa femme Jane. Ils y recevront Truman Capote, Tennessee Williams et de très nombreux intellectuels de la Beat Generation. Jane meurt à Malaga en 1973. Lui mourra le 18 novembre 1999 à l’Hôpital Italien de Tanger d’un arrêt cardiaque.

Recueil de 10 nouvelles écrites de 1939 à 1975.

Sa nouvelle Un Thé sur la Montagne sera adaptée au cinéma en 1990 par Bernardo Bertolucci sous le titre Un Thé au Sahara. La version anglaise lui a été confiée.

 Présenté par Catherine C.