Belem2

Belem tome 2 : Enfer en Martinique : Mars 1902, Le Havre. Le Belem s’apprête à appareiller pour sa 12è campagne en direction des Antilles. Il embarque à bord un journaliste chargé par les armateurs de faire parler de leur bateau dans un journal local. A leur arrivée dans la rade de Saint-Pierre à la Martinique, le Capitaine apprend qu’il n’y a plus de mouillage disponible et qu’il doit se replier vers le Havre du Robert. C’est ce qui sauvera Le Belem et son équipage. En effet ,l’air à Saint-Pierre est irrespirable, il sent le souffre. La Montagne Pelée gronde, un nuage de fumée s’échappe de son cratère. Une éruption de grande ampleur menace. Alors vont entrer en jeu des conflits d’intérêts entre les politiques, les experts et les colons dont certains ont déjà tout perdu. Personne ne se préoccupe du sort des indigènes. Au petit matin du 8 mai 1902, une effroyable explosion secoue la Montagne Pelée. Une nuée ardente dévale les pentes à plus de 600 Km\h , dégageant une température de 800 °. Saint-Pierre est dévasté, la végétation est pétrifiée, les métaux et les verres sont tordus et fondus. 28 000 personnes auront perdu la vie de façon atroce. Une effroyable tragédie.

Le vocabulaire de tout ce qui concerne Le Belem et la navigation est très technique, les représentations des bateaux sont de toute beauté. Les dessins du ciel annoncent la catastrophe qui se prépare. Peu amatrice de BD, j’ai eu beaucoup de plaisir à lire celle-ci.

Jean-Yves Delitte est né en 1963 en Belgique. Architecte-designer de formation. A partir de 1984, il se consacre à la BD pour Le Journal de Tintin. Il est l’auteur de différentes séries :Black Crow, Mafias and Co, Le Neptune,… Peintre officiel de la Marine Belge, il commence en 2006 le premier récit de sa tétralogie sur le fameux et prestigieux trois-mâts Le Belem.

Présenté par Catherine C.