Lelumineuxdestindalexandradavidneel

Il est impossible de faire un résumé de ce livre de 500 pages qui raconte une vie aussi longue et aussi riche. Il faut le lire ou aller sur le site « Alexandra David Néel » très complet.

Elle est née en octobre 1868 à Saint-Mandé et meurt à presque 101 ans en septembre 1969 à Digne, où elle avait acheté une petite maison au retour d’un de ses nombreux voyages. Elle commence à parcourir le monde comme chanteuse lyrique. C’est à Tunis qu’elle rencontre Philippe Néel, ingénieur en chef des Chemins de Fer Tunisiens. Ils se marieront en 1904 mais ne vivront pratiquement jamais ensemble. Pendant qu’elle parcourt l’Asie – le Sikkim, le Tibet, l’Inde, le Japon, la Corée, la Mongolie, … – , il gèrera sa fortune personnelle jusqu’à sa mort en 1941. C’est en Inde, où elle part en 1911, qu’elle rencontre le jeune lama Aphur Yongden, qui deviendra son fils adoptif en 1929. En 1924, elle est la première femme européenne à séjourner à Lhassa. Elle y entrera déguisée en mendiante. Elle sera initiée au bouddhisme et fera des retraites dans des conditions extrêmes. Elle rentre en France à 78 ans . Elle règle la succession de son mari et écrit. En 1955, elle a la douleur de perdre Aphur Yongden. Elle s’éteint en 1969. En 1973, ses cendres seront transportées par sa secrétaire Marie-Madeleine Peyronnet, qui les dispersera dans le Gange à Varanasi (Bénarès) avec celles de son fils adoptif.

Quelle existence ! Ce livre passionnant, très dense, très complet, mérite mille fois d’être lu un jour.

 

L'auteur est né en 1935. Journaliste et écrivain français. Il a écrit les biographies de nombreuses femmes célèbres : Marie-Antoinette, Louise de Vilmorin, Colette, Liane de Pougy … Il est membre du Jury du Prix Alexandra David-Néel / Lama Yongden.

Présenté par Catherine C.