Lepoissondansleau

« Le poisson dans l’eau » est un livre de mémoires de 750 pages, qui nous raconte alternativement l'enfance de l'auteur, ses années de jeunesse, ses études, son entrée en politique, ses séjours à l’étranger. Cette autobiographie est parue en 1993 après sa défaite à la présidentielle en 1990. « Tant pis pour le Pérou, tant mieux pour la Littérature… » a-t-on dit à la suite de la défaite de Mario Vargas Llosa à l'élection présidentielle au Pérou en 1990.

Né en 1936 à Arequipa au Pérou, Mario Vargas Llosa passe son enfance en Bolivie à Cochabamba, avec sa mère, ses grands-parents maternels, oncles et tantes, jusqu'à l'âge de dix ans. Il en garde d'excellents souvenirs. De retour au Pérou, son père fait irruption dans sa vie qui en est complètement bouleversée … il le croyait au « ciel ».

A 14 ans, afin de s'évader et de n'être plus sous la coupe de ce père, il intègre l'Académie Militaire de Lima, deux années très dures mais qu'il juge avec le recul, plutôt positives. A 16 ans, tout en continuant ses études de lettres, il fait plein de petits boulots, entre autres pigiste qui lui donne le goût du journalisme et lui permet de rencontrer une certaine « élite liménienne », artistes, écrivains, qui lui parlent beaucoup de la littérature française qu'il connaît déjà, grâce à la bibliothèque de son grand-père. A 19 ans, il se marie avec Julia (sœur cadette de sa tante par alliance) de 12 ans plus âgée, ce qui déclenche un scandale. Il raconte cet épisode dans un livre semi-autobiographique « La tante Julia et le Scribouillard » sorti en 1977.

Grâce à une bourse, il poursuit ses études à Madrid où il obtient un doctorat en littérature. En 1959, il publie son premier recueil de nouvelles : « Les caïds ». Il vient vivre à Paris avec Julia où il est correspondant de l’Agence France Presse pour le quotidien espagnol El Pais, mais aussi traducteur et professeur d’espagnol. Puis suivent Londres et Barcelone. Il se plonge dans l’écriture.

C’est un auteur prolifique : nouvelles, essais, romans, pièces de théâtre, le tout couronné de nombreux prix et des livres traduits en une vingtaine de langues.

Mario Vargas Llosa retrouve sa nièce Patricia, divorce de Julia en 1964 et épouse Patricia en 1965. Ils ont deux garçons et une fille. Et c'est le retour au Pérou en 1974 où il est admis à l’Académie de Lima en 1975.

Engagé très jeune en politique et tout au long de sa vie, il passe une brève période au parti communiste péruvien, puis devient adepte de la révolution cubaine, mais il rentre déçu de son séjour à la Havane et se tourne vers le libéralisme.

Porte- parole de la droite en 1980, il entame une carrière politique au Pérou. En 1988, il fonde un mouvement de droite libéral « Libertad ». En 1990, candidat à la présidentielle à la tête d’une coalition de centre droit et contre toute attente, malgré les sondages qui le donnaient gagnant, c’est son adversaire Fujimori qui l’emporte. Le 10 juin, Fujimori est élu président du Pérou, le 13 au matin, Mario Vargas Llosa et sa femme Patricia quittent Lima. Seulement quelques amis les accompagnent à l’aéroport, avec pour destination l’Europe.

Il obtient la nationalité espagnole en 1993 et devient Prix Nobel de Littérature en 2010.

Le poisson dans l’eau est un livre de Mémoires où l’auteur fait une analyse très précise de sa campagne électorale et de son échec à la présidentielle. C’est étonnant, d’ailleurs, cette minutie pour raconter ces faits et gestes qui font partie de l’histoire du Pérou. C’est un témoignage qui nous plonge dans l’âme et la réalité péruvienne.

Présenté par Milou B.