Lechemindesames

Dans le nord de l’Ontario, en 1919, Niska, une vieille indienne Cree attend le retour d’Elijah, un ami considéré comme le frère de son neveu, qui revient de la guerre en Europe. Mais celui qui descend du train n’est autre que Xavier, son neveu, qu’elle croyait mort lors des batailles finales en France. Xavier est au bord de la mort, un homme fantôme blessé, tourmenté, morphinomane. Leur retour à la maison, effectué en canoë, sera le moment décisif qui sauvera ou tuera Xavier, pendant lequel celui-ci se rappellera son enfance, l’engagement dans l’armée canadienne d’Elijah et lui en 1914, la guerre terrible qui brisera tant d’hommes. Niska, elle, lui raconte sa propre vie, les difficultés des Indiens à la fin du 19ème siècle, les réserves et la famine, la disparition de leurs coutumes et de leurs modes de vie auxquels elle reste attachée malgré tout …

Ce roman a été un véritable coup de cœur pour moi ! Une vraie perle aux sujets difficiles mais d’une grande beauté poétique ! D’une écriture fluide, sobre et parfaite, Joseph Boyden décrit les horreurs de la Grande Guerre ainsi la vie des Indiens dans le grand nord canadien et la perte de leur identité, alternant les chapitres sur les deux sujets. On souffre en même temps que les personnages, attachants et humains. La relation quasi fusionnelle entre Xavier et Elijah est très forte et ne peut laisser le lecteur indifférent et leur descente aux enfers atteint profondément. Les personnages secondaires sont aussi très bien décrits et réalistes. Quant à Niska, un autre personnage central, elle mêle sagesse et traditions indiennes séculaires, ajoutant une légère touche de fantastique et de nature dans un roman empreint de violence et de dureté. Voilà donc un livre qui m’a beaucoup marqué et qui restera longtemps dans ma mémoire.

Présenté par Joëlle H.