Lafricaineblanche

Germaine Le Goff est née en1891 à Douarnenez dans une modeste famille de pêcheur. Grâce à un oncle, elle fait des études et intègre l'Ecole Normale, elle sera donc institutrice. Les différentes animosités entre l'école publique et l'école catholique lui donnent envie de tenter sa chance en Afrique dès 1923. D'abord mutée à Djenné au Mali, puis à Saint-Louis du Sénégal, elle finira sa carrière à Dakar. Elle va créer la première Ecole Normale d'Institutrices d'Afrique, d'où sortira une génération de talentueuses journalistes, politiciennes, écrivaines … avec qui elle restera toujours en contact.


L'histoire de cette petite Bretonne est très intéressante, catapultée au fin fond de l'Afrique. Elle se rend vite compte que les programmes d'enseignement français ne correspondent pas au pays et elle va rédiger dans un premier temps un manuel Mamadou et Kadidia, puis adaptera son enseignement. Elle n'aura de cesse d'ouvrir aux filles la possibilité d'étudier, de fréquenter l'école, de répondre aux besoins réels de ses élèves. Elle les incite à être fières d'être Africaines, les encourage à la tolérance et met en valeur leurs diversités ethniques en leur démontrant quelles possèdent une grande richesse.
Elle nous décrit également l'histoire de la Colonie française, du choc des cultures entre les deux communautés (africains et colons) et des indépendances; une belle aventure humaine dans un contexte historique majeur.

 

Présenté par Yolande G.