Vivrevite

C’est le portrait intime d’un jeune homme de l’Indiana, James Dean, mort dans un accident de voiture à vingt-quatre ans, et qui,après un début de carrière fulgurant à Hollywood avec trois films, (A l’est d’Eden, La Fureur de vivre et Géant), est devenu une icône.

Une biographie romancée où tous les gens, connus ou inconnus qui ont côtoyé James Dean depuis son enfance, racontent chacun à leur tour, souvenirs et rencontres.

Sa mère décédée d’un cancer foudroyant quand il avait neuf ans commence le récit. Ayant deviné très tôt les goûts artistiques de son fils, qu’elle encourageait d’ailleurs, elle savait déjà qu’il était différent des autres enfants.

Toute la vie de James Dean se déroule ainsi, chapitre après chapitre. Son père qui l’a abandonné pour aller chercher du travail, son oncle et sa tante qui l’ont élevé à Fairmount, son cousin, son professeur d’art dramatique au lycée, son premier vendeur de motos quand il avait quinze ans …

Sa période « Hollywoodienne » avec Marlon Brando, Elizabeth Taylor, Pier Angeli; les réalisateurs Elia Kazan, Tennessee William; ses amants, ses maitresses.

James Dean se raconte aussi.

Dans ce roman, Philippe Besson nous fait découvrir la personnalité d’un jeune garçon ‘’myope, un peu vouté’’, avec un charme fou, à la fin tragique, qui voulait ‘’vivre vite’’ mais sans doute ne pas mourir si vite …

 

Un bon moment de lecture avec ce roman choral, écrit dans un style simple et clair.

Présenté par Milou B.