Lesculpteur

David Smith, jeune artiste se spécialisant dans la sculpture, se désespère de devenir célèbre un jour. Pourtant, à la sortie de l'université, il avait été repéré par un mécène et s'était installé à New York mais l'aventure avait tourné court. Depuis, célibataire récent, sans revenus fixes, en passe d'être expulsé de son appartement qui lui était loué pour une bouchée de pain par une connaissance, David est en manque d'inspiration. Quand il rencontre par hasard son oncle Harry dans un diner, il en profite pour lui faire le bilan de sa vie pour finalement se rappeler soudainement que son oncle Harry est mort depuis un certain temps ! Mais le vieil homme lui propose un pacte : un don permettant de sculpter à mains nus n'importe quelle matière et ainsi devenir célèbre en échange du reste de sa vie. Si David accepte, il ne lui restera que deux cent jours à vivre. Le jeune homme hésite mais il se dit prêt à tout pour son art …

 

Ce roman graphique gros format (plus de 450 pages) revisite le mythe de Faust (mais aussi celui de la croisée des chemins où on peut pactiser avec le diable) de façon originale. En même temps, c'est aussi l'occasion d'aborder le monde de l'art (au sens large car on y parlera sculpture et théâtre), de se poser des questions sur la célébrité et ce qu'elle apporte, sur le besoin d'être reconnu par d'autres, sur l'amitié et l'amour, sur les relations humaines. Autant dire que l'album est riche en sujets divers et qu'il les aborde de façon passionnante. Le graphisme est à l'avenant de l'histoire : très réussi lui aussi. Avec des tons de bleus, de gris, de noir et de blanc, on a une ambiance particulière : urbaine, mélancolique, intemporelle. Une débauche de couleurs aurait nui à l'ensemble car la sobriété est de mise pour une telle histoire aussi dense. Les personnages sont bien reconnaissables, expressifs, vivants. On se croirait parfois dans un manga quand on voit des scènes de mouvements ou les yeux des personnages qui expriment de multiples sentiments. On voit évoluer David, que j'ai trouvé vraiment très attachant, très touchant dans la recherche de son équilibre et ça m'a fait mal au coeur de voir que la vie n'est pas tendre avec lui. Et puis, au bout d'autant de pages, c'est comme s'il était devenu un ami. D'ailleurs, j'ai pleuré chaudement à la fin … je ne l'aurais pas vue différente car c'est elle qui donne toute sa puissance à l'album, qui lui procure un sens profond et qui permet de réfléchir soi-même à nos désirs et nos attentes et au sens de la vie mais ce n'est pas pour autant que je n'espérais pas qu'elle soit autre. Un grand album !

Présenté par Joëlle H.