Theoriedelavilainepetitefille

Les Fox, famille pauvre de fermiers, vivent dans une maison isolée réputée hantée à Hydesville dans l'état de New York. Une nuit de mars 1848, des bruits étranges se font entendre et les deux jeunes filles de la famille, Margaret, 15 ans et Kate, 12 ans, vont vite communiquer avec ce qu'elles appellent un esprit, surnommé Mister Splitfoot, qui répond à leurs questions avec un certain nombres de coups définis par avance. La rumeur des dons des deux soeurs capables de dialoguer avec les morts se répand comme la poudre et leur soeur Leah, leur ainée de plus de vingt ans, les emmène avec elle vivre à la ville voisine où un nouveau courant de pensée prend forme, le spiritualisme moderne, attirant les foules et rapportant beaucoup d'argent …

J'ai opté pour ce roman à cause de son sujet original s'inspirant de l'histoire vraie des soeurs Fox, qui ont lancé ce qu'on appelle maintenant le spiritisme. A moins d'être intéressé par le sujet, je pense que beaucoup ne connaissent pas ces femmes et de mon côté, je ne connaissais que leur nom (probablement cités dans des films ou des romans fantastiques). J'ai donc trouvé très intéressant de découvrir leur vie et l'auteur colle au plus près de la réalité dans le déroulement des évènements. Bien sûr, il y a aussi des moments imaginés mais c'est crédible et bien mené. La psychologie des personnages, la difficulté de la vie à cette époque, tout est bien décrit, bien travaillé. Mais (parce qu'il y a un « mais » bien sûr !) je n'ai vraiment pas adhéré au style. J'avais déjà lu « Palestine » de cet auteur et je me rappelais d'une écriture très lyrique et très poétique, qui ne m'avait pas vraiment plu, vu que je me focalise bien plus sur l'histoire que sur l'écriture. Et là, j'ai donc retrouvé le même style, avec des descriptions et des phrases que je trouvais très ampoulées et très artificielles. Mais c'est mon peu d'attirance pour la poésie qui me fait dire cela ! La poésie pour la poésie, ça me va mais quand on me raconte une histoire, je préfère des phrases simples, des personnages attachants, un style qui me happe dès le départ. Forcément, avec cet auteur, je n'y retrouve pas mon compte mais je reconnais que c'est bien écrit et je peux comprendre que cela plaise à beaucoup mais moi, ça fait juste que m'ennuyer et cela me fait presque perdre de vue l'histoire que je lis, ne pouvant ainsi pas l'apprécier à sa juste valeur. Je me suis donc trainée comme une âme en peine au fil des pages alors que le sujet avait tout pour me plaire.

Présenté par Joëlle H.