Legendesdautomne

Ce livre se compose de trois romans compacts ou longues nouvelles : Une vengeance, L’homme qui abandonna son nom et Légendes d’automne, qui donne son titre au livre.

C’est une saga familiale qui commence en octobre 1914 dans le Montana.

William Ludlow, ancien colonel de cavalerie, propriétaire d’un ranch situé aux contreforts des Montagnes Rocheuses, regarde ses trois fils partir s’enrôler dans l’armée anglaise pour faire la guerre en Europe. Ils sont accompagnés par un Indien, homme de confiance du père, qui sera présent tout au long du récit.

Des trois fils, Alfred, l’ainé, est le plus pragmatique, il sera blessé et rapatrié. Samuel le cadet, l’érudit passionné de botanique, le préféré de sa mère, est tué près de Calais. Tristan, le « puiné », fou de douleur après le décès de son frère, n’a qu’une idée : la vengeance. Ses méthodes feront qu’il sera interné dans un hôpital parisien d’où il s’évadera avec la complicité de son médecin. Il rejoindra les Cornouailles anglaises. Il y retrouve son grand-père, capitaine d’un bateau qui le ramènera à Boston.

Retrouvant sa famille, il se marie très vite. Il veut un fils pour remplacer Samuel … mais repart aussitôt vers d’autres horizons. Il naviguera vers l’Afrique, l’Asie, Cuba en transportant des marchandises plus ou moins licites …

 

Le style de Jim Harrison dans ce court roman (ou longue nouvelle) est fluide, précis. Les caractères affirmés des deux personnages principaux William Ludlow et Tristan, son fils, sont très réalistes. Tout au long du récit, nous sommes plongés dans une atmosphère parfois brutale, mais les descriptions des sentiments de cette fratrie et leur histoire, plantée dans une nature grandiose, font que c’est cette histoire que j’ai préférée dans ce recueil de trois nouvelles.

 

Jim Harrison est né en 1937 dans le Michigan, il est écrivain, scénariste, journaliste sportif, critique littéraire et gastronomique.

Présenté par Milou B.