Alcools

De son vrai nom Guglielmo de Kostrowitzky, Guillaume Apollinaire est né à Rome le 26 août 1880 comme sujet polonais de l’empire Russe et est décédé à Paris le 9 novembre 1918 de la grippe espagnole. Il avait 38 ans.

C’est l’un des principaux écrivains et poètes français du début du 20ème siècle. Personnage éclectique, il était aussi critique et amateur d’art. Il était ami de beaucoup de peintres : Braque, Matisse, Derain, Delaunay, Picasso à qui il dédia un poème intitulé « Pablo Picasso ». Marie Laurencin fit aussi partie de sa vie pendant quelques années. Son œuvre est poétique (Poèmes à Lou, Alcools, …) mais comprend aussi des nouvelles (Le Poète assassiné) et ses fameux «  Calligrammes », qui représentent l’art du dessin et de la poésie mélangés, même ce n’est pas lui qui en est l’inventeur, mais il est le plus inventif qui se soit donné à cet art.

Suzanne Julliard, professeur de français à hypokhâgne et khâgne au lycée Fénelon, écrit dans son « Anthologie de la Poésie Française » : l’enseignement de la poésie, c’est donner à entendre

Dans le recueil d'Apollinaire « Alcools », il n’y a pas de ponctuation. Le rythme, la sensibilité, la sonorité, les descriptions vous donnent de l’émotion tant le réalisme est présent. Pour exemple, les poèmes Les Saltimbanques, chanté avec talent par Yves Montand, Le Pont Mirabeau chanté par Léo Ferré. Qu’ils soient lus, parlés, chantés, ces poèmes restent dans notre mémoire.

Pour conclure sur la poésie, comme je ne peux vous la faire entendre en voici quelques lignes tirées du poème Les Saltimbanques :

Dans la plaine les baladins
S’éloignent au long des jardins
Devant l’huis des auberges grises
Par les villages sans églises …

 

Présenté par Milou B.

D'autres billets sur Apollinaire : Automne (par Claude T.) et Le guetteur mélancolique (par Claudine T.)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer