24 novembre 2015

2084, la fin du monde ---- Boualem Sansal

L'ancien monde a disparu. Le nouveau monde, appelé « Abistan », est régi par les lois de Yölah, le Dieu et Abi, son délégué. Le nouvel ordre a tout réinventé : une nouvelle langue, une nouvelle façon de dormir, de manger, de s'habiller. Un homme, Ati, va être pris par un doute …   C'est un roman profond qui tente d'alerter sur les dérives que peut connaître une société. Un roman prémonitoire ? Présenté par Claudine T. Lu aussi par Claude T. : voir son avis. Lu aussi par Pamela V. mais non chroniqué (à mettre en... [Lire la suite]

24 novembre 2015

2084, la fin du monde ---- Boualem Sansal

Il s’agit d’un conte ou d’un mauvais rêve. Cela se passe dans un pays totalitaire, l’Abistant, où tout est réglé par une religion étouffante. Le dieu est Yolah, l’Abistan est conduit par Abi, le délégué de Yolah sur terre. Il y a un livre saint, le Gkabul. Aucune liberté, une surveillance constante, les prières neuf fois par jour, la délation encouragée, l'armée, la guerre, les gens ne pensent pas, ils n’ont pas le droit de se déplacer, sauf pour des pèlerinages, à condition d’être inscrits longtemps à l’avance. Au début du livre... [Lire la suite]
24 novembre 2015

La femme la plus riche du Yorkshire ---- Fouad Laroui

Adam Serghini, jeune universitaire marocain, a obtenu une bourse qui lui donne la possibilité d’enseigner l’économétrie à l’université de York. Sa spécialité ne le passionne guère, la région est pluvieuse et il trouve les anglais bizarres … Il choisit comme quartier général le « Blue Bell », un pub authentique qui a gardé son âme, où « les hommes se lavent les mains de toute chose, discutent de football, parlent à leur bière et sont souvent niais ». Là, il s’installe sur une banquette dans la pénombre et... [Lire la suite]
Posté par sassenach à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 novembre 2015

Réunion du 3 novembre 2015

 C'est souvent difficile d'être au complet mais en général, il y a quand même peu d'absentes et cette rencontre ne fait pas exception à la règle : une seule absente mais son résumé a été fourni et lu lors de la réunion donc c'est un peu comme si tout le monde était présent. Par contre, cette fois, aucune des bibliothécaires n'a pu se libérer pour nous rejoindre … il y a des jours où ils ne savent plus où donner de la tête ! Le thème retenu était la littérature d'Algérie, Maroc, Tunisie et... [Lire la suite]
Posté par sassenach à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 octobre 2015

Autres titres pour les coups de coeur de l'été

On a cité d'autres titres de livres en rapport avec nos coups de coeur de l'été mais pour lesquels aucune chronique n'a été rédigée. Forcément, avec les vacances, cela a été l'occasion de lire plus de romans que d'habitude !   Voici donc les autres titres qu'on a évoqués lors de la réunion : Autres titres lus et évoqués par Marie-Pierre B. : Chaque jour est un adieu d'Alain RémondSoudain seule d'Isabelle AutissierLe renversement des pôles de Nathalie Côté Autre titre lu et évoqué par Marie-Annick D. : ... [Lire la suite]
Posté par sassenach à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2015

Toute la lumière que nous ne pouvons voir ---- Anthony Doerr

Marie-Laure et Werner, sont les deux personnages principaux du roman dont la seconde guerre mondiale va bouleverser l'existence. Elle est une jeune aveugle réfugiée avec son père à Saint-Malo. Lui est un orphelin, génie des transmissions, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht. C'est une approche originale pour une époque souvent évoquée dans les romans. Présenté par Pamela V. Lu aussi par Claude T. (non chroniqué)
Posté par sassenach à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 octobre 2015

Miniaturiste ---- Jessie Burton

Petronella, dite Nella, épouse un riche marchand de la ville pour échapper à une vie misérable à la campagne. Arrivée dans sa nouvelle maison de la cité commerciale d'Amsterdam, elle est accueillie par des membres peu conventionnels : Marin, sa belle-soeur célibataire, Cornelia, une servante orpheline bien effrontée et Otto, d'origine  africaine et bras droit de son mari Johannes. Il ne manque que son mari ! C'est alors que l'irrationnel surgit par le biais de livraisons étranges, des miniatures destinées à meubler une maison... [Lire la suite]
Posté par sassenach à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 octobre 2015

Et je danse aussi ---- Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat

Ce roman à deux voix est un échange épistolaire, un « conte électronique » entre deux personnes qui ne se connaissent pas : lui, Pierre Marie Sotto, 60 ans, écrivain prix Goncourt mais qui n’écrit plus; elle, Adeline Parmelan, 34 ans, qui se dit sans charme, « grosse, grande et brune ». Le jour où Pierre Marie Sotto reçoit par la poste une grosse enveloppe, il pense que c’est un manuscrit qu’une de ses lectrices lui fait parvenir. Il répond donc par mail à Adeline Parmelan, l’expéditrice, qu’il... [Lire la suite]
Posté par sassenach à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 octobre 2015

Le livre des secrets ---- Fiona Kidman

Le roman retrace l’histoire d’une communauté d’Ecossais que la misère oblige à l’exil : au début du 19ème siècle, en une cinquantaine d’années, le groupe va atteindre Waipu en Nouvelle-Zélande en passant par le Canada, l’Afrique du Sud et l’Australie. Cette communauté est dirigée par une sorte de pasteur inflexible et terrorisant qui prône une religion stricte, formelle, impitoyable et sans amour. Nous vivons avec les membres du groupe, nous les connaissons. Leur vie, les innombrables difficultés sont rendues d’une façon très... [Lire la suite]
22 octobre 2015

Mersault, contre-enquête ---- Kamel Daoud

Il est le frère de « l’Arabe » tué par un certain Meursault, dont le crime est relaté dans un célèbre roman du XXème siècle (L’Etranger d’Albert Camus). Soixante-dix ans après les faits, Haroun, qui depuis l’enfance, vit dans l’ombre et le souvenir de l’absent, son frère Moussa, ne se résigne pas à laisser celui-ci dans l’anonymat : il redonne un nom et une histoire à Moussa, mort pas hasard sur une plage trop ensoleillée. Haroun est aujourd’hui un vieil homme tourmenté par la frustration. Soir après soir, dans un... [Lire la suite]
Posté par sassenach à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,