Unhiveraparis

Victor, professeur et écrivain, rentre de vacances à Capbreton avec sa femme et ses deux filles. Il trouve au courrier une lettre de Patrick Lestaing qui vient de lire son dernier roman et lui parle de son fils Mathieu. Victor se retrouve projeté trente ans en arrière, en septembre 1984 à Paris. Il est alors un jeune provincial en hypokhâgne dans un prestigieux lycée parisien dans le quartier des grands magasins et du Boulevard Haussmann. Il a trouvé une chambre à la Cité Universitaire de Nanterre. Il souffre d’une très grande solitude, d’un grand décalage social et culturel. Il ne connaît aucun des codes que maîtrisent ses condisciples, tous issus de grandes familles fortunées et prestigieuses. Il est transparent. Lui vient de la province et ses parents sont d’un milieu modeste. Il va d’ailleurs s’en éloigner inexorablement. Mathieu, le seul avec lequel il a entamé une timide relation, se suicide. Il acquiert alors une forme de visibilité : il est l’ami de la victime. Certains de ses camarades vont alors se rapprocher de lui. Le père de Mathieu va entrer en relation avec lui pour savoir pourquoi et comment son fils a décidé de mettre fin à ses jours. La mère de Mathieu va intervenir aussi. Et petit à petit, Victor va grandir, il va s’interroger sur sa vie, sur ce qu’il veut vraiment, sur son avenir. Il prendra des décisions qui l’amèneront à sa vie actuelle, qu’il aime et qu’il a choisie.

 

Ce roman est partiellement autobiographique. J’ai été touchée par le cheminement intellectuel, psychologique, affectif de ce grand adolescent qu’un drame va ébranler profondément , ce qui l’obligera à prendre conscience de la réalité de la vie, à aller doucement mais sûrement vers l’adulte qu’il deviendra un jour.

 

L'auteur est né à Troyes en 1964. Il enseigne l’anglais dans un lycée près de sa ville natale depuis les années 90. Il a commencé à publier en 2003 et a obtenu plusieurs prix littéraires. Il est marié et a deux filles.

Présenté par Catherine C.