Septansdaventuresautibet

Septembre 1939. Après avoir découvert une nouvelle voie d'escalade au Nanga Parbat, un sommet de l'Himalaya occidental, l'Autrichien Heinrich Harrer s'apprête à quitter le Pakistan. La guerre éclate et très rapidement, il est fait prisonnier par les Anglais.

Après de nombreuses tentatives, il réussit à s'évader, avec pour objectif de gagner un pays neutre pour rejoindre l'Autriche.

C'est le récit de ce fabuleux voyage depuis le camp de Dehra-Dhun en mai 1943 à Lhassa en 1946, qui constitue la première partie du livre. C'est un exploit tant physique que mental. A cette époque le Tibet est interdit aux étrangers, ce qui ne facilite pas la progression d'Heinrich, les conditions de vie sont extrêmes : froid extrême, altitude hors normes, nourriture rare. Par ses séjours prolongés dans les villages pour les formalités administratives, la patience est mise à l'épreuve. Néanmoins, cela aura permis à l'auteur d'approcher au plus près le peuple tibétain et le livre est riche d'enseignements sur les coutumes, traditions, religion, nourriture, habitat, organisation de cette société …

 

Ce livre m'a beaucoup plu car il nous fait découvrir ce peuple tibétain avant le grand chamboulement de l'invasion chinoise. De plus, Heinrich Harrer, passionné de montagne, nous dévoile des paysage époustouflants.

"… après une nuit passée sur un plateau peuplé d'hémiones, nous découvrons le lendemain un des plus beaux panorama du monde. Au dessus des toits et des clochers de Tradun dont les ors resplendissent au soleil, des montagnes de glace, hautes de 8000 mètres, sommets prestigieux qui portent les noms de Dhaulagiri, d'Annapurna et de Manaslu …"

Présenté par Christiane R.