Uneteabluepoint

Hilton Wise, dit Hilly, a douze ans quand un avion de la Boston Airways s'écrase en 1947. Son père Arthur est un avocat de petite envergure mais qui sait repérer une bonne affaire et il va se charger de la défense des victimes du crash en compagnie de son ami de longue date, Robert Ashley, lui aussi avocat. Ce sera alors le début de la célébrité, les rentrées d'argent qui font faire de la famille Wise une des plus riches des Etats-Unis alors qu'ils étaient jusqu'à présent à la limite de la pauvreté. Profitant de ce nouveau style de vie, Arthur achète une maison en bord de mer à Bluepoint, près de Cape Cod. C'est là qu'Hilly, qui a maintenant dix-sept ans, va se nouer d'amitié, à la grande contrariété de son père, avec Lem, un homme noir responsable des petits travaux dans la maison et servant aussi de coursier pour Arthur. Mais ce qui va influer sur la vie d'Hilly de façon durable, c'est la rencontre avec Savannah, la nièce de Lem, une jeune fille noire et pauvre de seize ans, dont le charme et le naturel vont subjuguer le jeune homme …

 

Je ne connaissais pas ce jeune auteur américain mais c'est le sujet et la période décrite qui m'ont poussée vers ce titre, avec les relations entre Noirs et Blancs dans les années 50 aux USA. Mais au final, c'est plutôt un livre sur la famille, les relations entre un père et son fils, les premiers émois amoureux, les difficultés d'être soi quand on a beaucoup d'argent car l'histoire s'étale de la fin des années 1940 à nos jours, avec quelques dates qui ressortent du lot (1952, 1972 et 2008) avec une narration plus détaillée concernant les évènements qui se sont déroulés à ces moments. J'ai donc été un peu déçue de voir que le livre ne se focalisait pas sur ce que je m'attendais à découvrir … je crois que je pensais lire une histoire d'amour entre un jeune garçon blanc et une jeune fille noire dans les années 50 et toutes les difficultés qui en découlaient. Effectivement, Hilly et Savannah ne sont pas indifférents l'un à l'autre mais leur relation sera plus fantasmée qu'existante. Une sorte de suspense va se créer autour des actions du père d'Hilly et de son implication dans certains évènements que je ne révèlerai pas ici mais malgré tout, l'histoire ne se concentre pas non plus là dessus. Il m'a semblé que c'était surtout autour Hilly que tout tournait et c'est un peu logique vu que c'est le narrateur mais il m'a paru un peu immature, aussi bien quand il avait dix-sept ans que quand il en avait presque quarante. Du coup, s'il paraît plutôt sympathique, je suis néanmoins restée un peu dubitative à son égard, hésitant entre attendrissement et agacement. Et puis, je suis restée perplexe devant la soudaine accession à la richesse de la famille Wise : peut-on passer en quatre ou cinq ans, en tant qu'avocat, de la pauvreté à des revenus et un patrimoine pouvant rivaliser avec les plus grandes fortunes d'Amérique … cela m'a paru peu crédible. Malgré ma petite déception et mon léger manque d'enthousiasme à propos du personnage principal, j'ai passé un bon moment de lecture car l'écriture est fluide, l'atmosphère du roman est très agréable et j'avais envie de savoir ce qu'il allait se passer pour tous les protagonistes. Par contre, la révélation finale était assez prévisible, voire carrément évidente après une scène précise se situant dans un hôpital ! Et j'ai trouvé que c'était dommage de ne pas avoir développer ce sujet plus avant dans le livre car il y avait matière à réflexion. Voilà donc, comme son titre l'indique (le titre original est plus subtil et plus adapté mais intraduisible de façon simple), un roman pour l'été … j'aurais aimé le lire, allongée dans un transat dans le même genre de demeure que celle des Wise à Bluepoint !

Présenté par Joëlle H.

Lu aussi par Nadine V. : voir son avis.