Seulesurletranssiberien

C'est par le Transsibérien que Géraldine Dunbar a choisi de découvrir la Russie. A bord du "train des trains", dans les gares et les villes où elle fait étape, la jeune voyageuse croise des gens d'horizons divers : cheminots, artistes, vendeurs ambulants, étudiants, militaires, chasseurs et pêcheurs, vétérans, anciens déportés ou nouveaux riches. Ces rencontres lui permettent de mieux comprendre la société russe, où coexistent deux générations : l'une nostalgique de l'époque soviétique et l'autre plus tournée vers l'Occident capitaliste. Après 10000 kilomètres à travers la steppe et la taïga, de l'Oural à l'Amour en passant par les rives du lac Baïkal, l'auteur atteint l'océan Pacifique. Quatre mois d'enchantement, à goûter le charme des conversations, à contempler l'infini des paysages, à visiter les villes de Sibérie …

Un très beau récit de voyage où le facteur humain prend toute sa dimension.

Présenté par Sandra