Lhotelnewhampshire

Roman-épopée de la famille Berry en 500 pages. Partant d’un jeune couple qui restera très lié jusqu’à sa séparation accidentelle constitué à l’occasion d’un job d’été pour un hôtel du Maine (côte est des USA) avec la « bénédiction » de Freud avec son ours…Cinq enfants vont naître rapidement de cette union et c’est le troisième de la fratrie John né en 1942 qui sera le narrateur de leur histoire assez rocambolesque : père rêveur qui s’embarque dans des affaires perdues d’avance avec la complicité de Freud même revenu en Europe au pire moment (guerre). Les enfants pétillants, intelligents avec chacun une personnalité affirmée nous font suivre cette famille dans des situations aussi fantasques que réalistes aux USA (côte est) et en Autriche entre les années 40 et 70.

On sort de ce roman un peu abasourdi mais ravi par cette vitalité, cette espérance, la force (jusqu’au pire parfois) des relations familiales où les animaux (ours, chiens) ont une place indispensable.

Présenté par Marie-Annick D.

 

 

C'est l'histoire d'une famille de 5 enfants dont l'un des fils, John est le narrateur. Cette histoire commence dans une petite ville du New Hampshire, où le père Win Berry décide d'acheter un hôtel, ensuite il décide de partir à Vienne où il achète un autre hôtel, pour terminer avec un autre hôtel aux Etats-Unis ....

Toute cette famille hétéroclite va devoir affronter des périodes dramatiques, périodes compliquées, drôles .

Et tout ceci sous la houlette du père qui ne vit que pour ses rêves . Les enfants, l'ami de la famille Freud, le chien, l'ours, vont et viennent tant bien que mal dans cette histoire rocambolesque et tragique malgré tout.

J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans le livre. C'est la première fois que je lisais John Irving . J'ai failli arrêter plusieurs fois mais finalement sans être dérangée et en restant concentrée, j'ai pu terminer mais j'ai quand même trouvé ce roman bien compliqué .

Par contre, Une veuve de papier, du même auteur, m'a beaucoup plu .

Présenté par Milou B.

Lu aussi par Catherine C. et Joelle H.