Lasagadesemigrants1

Tome 1 : Au pays

Dans la première moitié des années 1800, dans le sud-est de la Suède, la vie des paysans n'est pas toujours facile. Les propriétés sont de plus en plus petites suite aux différents partages dus aux héritages et il est difficile de survivre et de nourrir sa famille. Karl Oskar vient de se marier avec Kristina et doit à présent, par droit d'aînesse, s'occuper de l ferme familiale hypothéquée. Son jeune frère Robert est, lui, placé comme valet dans une autre famille mais il supporte mal cette vie d'obéissance. Danjel, l'oncle de Kristina, n'a pas de problème pour survivre mais il s'est mis l'église à dos en prêchant lui-même les textes sacrés. Leur espoir de vie meilleure et de liberté, pour eux et leurs familles, réside dans ce pays mythique où tout semble possible, le Nouveau Monde, l'Amérique …

Après une série de billets de Florinette, j'ai été alléchée par cette saga suédoise et je reconnais que je ne suis pas déçue une seconde ! J'avoue que je ne connaissais rien à la Suède en général et à cette époque encore moins si c'est possible alors j'étais un peu inquiète de me perdre dans les noms des personnages. Mais non, l'écriture est fluide, les noms loin d'être compliqués (une petite préface aide à s'imaginer la prononciation de ceux-ci) et les pages défilent à toute vitesse. L'auteur nous narre la vie de ces paysans fiers et têtus, on s'attache vite à eux, les descriptions nous apprennent différentes choses, que ce soit au niveau de la religion et de la façon de vivre, que des conceptions du monde parfois étranges que les gens avaient à cette époque. Mais les motivations des personnages sont particulièrement bien décrites, on sent le déchirement de quitter famille et amis et l'envie de pouvoir enfin vivre sans s'inquiéter dans un monde meilleur. Je suis impatiente de connaître la suite et je vais m'atteler de ce pas au 2ème tome !

Lasagadesemigrants2

Tome 2 : La traversée

Au début du printemps 1850, Karl Oskar, Kristina et leurs trois enfants quittent leur ferme pour rejoindre la ville côtière de Karlshamn où ils embarqueront sur un bateau, direction l'Amérique et New York. Robert, le frère de Karl Oskar, est du voyage. Il s'est documenté sur ce grand pays et a de grands espoirs. De toute façon, il n'a pas vraiment le choix car il s'est enfui de la famille pour laquelle il travaillait et risque la prison car il ne veut pas y retourner. Danjel et sa maisonnée se sont joints au groupe, fuyant les persécutions qu'ils subissent à cause de leur religion. Le bateau, la Charlotta, leur semble bien petit et la mer, qu'ils voient tous pour la première fois, bien immense. La traversée doit durer environ 8 semaines mais les dangers, les maladies et les tempêtes sont toujours aléatoires et il leur faudra beaucoup de courage pour arriver à bon port …

J'ai retrouvé ces familles avec impatience et plaisir pour la suite de leurs aventures. Cette fois, ce n'est plus la Suède que l'on découvre mais toutes les difficultés d'une traversée de l'océan à cette époque : l'étroitesse du bateau, les maladies, les tempêtes mais aussi la peur de ces paysans qui ne connaissent pas la mer et qui, en plus, sont un peu angoissés par leur départ et leur vie future. Il leur en a fallu du courage pour oser se lancer et l'auteur nous plonge dans leurs pensées et leurs attentes, avec pudeur et sensibilité. Rien de grandiloquent mais une justesse de ton qui permet de mieux rentrer encore dans l'histoire et de trembler pour ces émigrants. Allez, direction le tome 3 et le Nouveau Monde !

 Lasagadesemigrants3

Tome 3 : Le Nouveau Monde

La Charlotta arrive enfin dans le port de New York, après bien des tempêtes et des malheurs pour leurs passagers. Mais la vue de la terre ferme et le fait de toucher pratiquement au but accélèrent la remise sur pied des malades et remontent le moral de tous. Le choléra qui sévit sur nombres de bateaux oblige Karl Oskar, sa famille et ses amis, ainsi que tout le reste des émigrants, à une pause forcée dans cette grande ville où ils ne comprennent rien à la langue. En plus, ils ne sont pas habitués à cette foule et à une telle animation. Néanmoins, ils ne sont pas déçus par ce qu'ils voient : les fruits et légumes sont nombreux, la nourriture disponible et les gens ont l'air en bonne santé. Mais le capitaine de la Charlotta ne laisse pas partir ses passagers à l'aventure et il leur prévoir un guide pour le reste de leur voyage vers l'intérieur des terres où il est dit que les champs sont immenses et la terre fertile …

Je dévore littéralement cette série ! Je comprends vraiment pourquoi cette saga a été élue meilleur roman suédois du siècle. Tout y est réuni : de l'aventure, des évènements, de l'histoire qui voisine pratiquement avec le documentaire et surtout des personnages hauts en couleur et attachants. La Suède est maintenant loin et les émigrants savent qu'ils ne reverront plus leur pays. Ils ont du mal à se remettre de la traversée éprouvante et ont peur de ne pas réussir à s'installer à temps pour l'hiver car ils sont arrivés beaucoup plus tard que prévu. Après un voyage sur les mers, les voilà à voyager sur terre et sur les rivières, direction le Minnesota. L'auteur sait nous montrer les difficultés d'adaptation, de langue, la peur de se faire voler, l'angoisse de trouver une terre qui pourra être la leur mais ces problèmes resserrent d'autant plus les liens dans leur groupe. C'est vraiment une magnifique aventure humaine que cette saga !

 Lasagadesemigrants4

Tome 4 : Dans la forêt du Minnesota

Karl Oskar, sa famille et ses amis voient enfin leur voyage toucher à sa fin. Après de nombreuses lieues parcourues, ils arrivent dans le Minnesota où ils comptent installer leur ferme dans un endroit assez isolé près de la petite ville de Stillwater. Le coin est riche en forêts, en lacs et rivières et la terre est fertile et facile à labourer. Mais recommencer une vie à partir de rien n'est pas chose aisée, surtout que l'hiver rude de ce territoire se profile à l'horizon et que leurs économies diminuent rapidement. Il leur faut construire des maisons et faire des réserves de nourriture mais avant tout cela, il leur faut surtout trouver l'emplacement rêvé où poser leurs valises …

Pas de pause entre les tomes, je les enchaîne à toute vitesse ! Ce volume est basé sur la découverte de l'immensité de ce nouveau pays et l'installation des nouveaux arrivants. Certaines descriptions sont techniques comme la construction de la maison ou des meubles mais elles ne sont jamais très compliquées et très longues et c'est fascinant de voir comment les gens étaient beaucoup plus doués de leurs mains que nous (d'ailleurs, Karl Oskar trouve plus facile de faire une table qu'un nouvel almanach pour remplacer l'ancien alors que pour nous, c'est l'inverse !). Les difficultés continuent de s'enchaîner et le lecteur ne peut s'empêcher de se demander comment il aurait réagi dans les mêmes conditions de vie. Les dangers guettent aussi : animaux sauvages, Indiens, famine, froid … il ne manque rien ! Qui plus est, certains des personnages ont plus de mal que d'autres à oublier leur pays. Ce développement est d'ailleurs particulièrement émouvant et bien décrit. Je suis toujours autant enchantée de ma lecture !

 Lasagadesemigrants5

Tome 5 : Les pionniers du lac Ki-Chi-Saga

Karl Oskar et sa famille sont installés sur les bords du lac Ki-Chi-Saga, dans le Minnesota, depuis maintenant 3 ans. Les récoltes s'améliorent d'années en années mais l'isolement les fait toujours souffrir car leurs premiers voisins restent assez éloignés. Mais voilà qu'un jour, de nouveaux arrivants s'installent sur les parcelles voisines de leur terrain et ce sont, comble du bonheur, eux aussi des suédois, même s'ils sont un peu hautains et moralisateurs. Au fil des mois, la communauté suédoise augmente suffisamment pour planifier la création d'une école et d'une paroisse. Mais l'intolérance religieuse que beaucoup avaient fui en quittant la Suède en a suivi certains et s'oppose à la liberté des uns …

J'ai du faire une pause après le tome 4 car j'avais d'autres livres à lire mais j'ai avec un immense plaisir et beaucoup d'impatience que je me suis replongée dans la vie de ces pionniers suédois. Ce tome est peut-être un peu plus lent que les autres car les évènements sont moins nombreux à présent que la famille Nelson s'est installée définitivement. On découvre la dureté de la vie, des hivers, la difficulté d'isolement dans un premier temps. Mais l'arrivée de nouveaux colons va mettre de l'animation dans la routine de Karl Oskar et de sa femme, qui craint pour le salut de leurs âmes à cause du manque d'église. Hélas, on va s'apercevoir que la cohabitation n'est pas forcément de tout repos et que l'intolérance est toujours présente sur cette terre de liberté et de promesses. Ce tome est donc plus tourné sur la vie d'une communauté naissante et tout ce qui en découle, ainsi que sur l'organisation des pionniers pour améliorer leurs conditions de vie. La religion est aussi très présente et Kristina, que je trouvais parfois un peu agaçante, va se racheter largement à mes yeux ! Allez, vite, le tome suivant !

Lasagadesemigrants6

Tome 6 : L'or et l'eau

Quelques mois ont passé : la famille de Karl Oskar s'est encore agrandie avec l'arrivée d'un nouveau bébé. Leurs champs produisent bien et les récoltes augmentent d'une fois sur l'autre mais le travail nécessaire pour faire fructifier leur exploitation et entretenir leur maison est grand et Karl Oskar et Kristina sont souvent fatigués. Mais un beau jour de juin, Robert, le jeune frère de Karl Oskar, qui était parti il y a 4 ans pour la Californie en tant que chercheur d'or, revient à la maison. Il est amaigri et a beaucoup vieilli physiquement, même s'il n'a que 22 ans. Malgré les questions, Robert parle peu de cette période où il était sur la route avec son ami Arvid, la tête pleine de rêves. Karl Oskar est convaincu que son frère continue à fabuler sur ce qu'il lui est arrivé pendant ce temps mais un soir, Robert dépose 4000 dollars en billets dans les mains de son frère et sa belle-sœur …

La vie des pionniers agriculteurs est un peu mise en retrait dans ce tome car l'histoire de Robert va occuper le premier plan. Il part en tant que jeune homme plein d'espoir et de rêves et revient brisé, triste et vieilli prématurément et c'est le cheminement très dur ayant entraîné ce changement radical qui est décrit dans ce roman. Robert va connaître la souffrance, la tristesse, le désenchantement et l'auteur réussit à plonger le lecteur dans les évènements simples et pourtant marquants qui vont mener Robert de l'adolescence insouciante à l'âge adulte désillusionné. Nous découvrons ainsi un autre côté des pionniers, celui des aventuriers, des doux rêveurs, des escrocs aussi, en opposition au monde des travailleurs et des fermiers. La narration est aussi originale car c'est l'oreille malade de Robert qui raconte via les acouphènes dont celui-ci souffre constamment. Parallèlement, nous découvrons Karl Oskar et Kristina confrontés à l'espoir d'être riches et de pouvoir s'autoriser à rêver à une amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Un roman amer et émouvant, qui permet de maintenir toujours autant l'attention des lecteurs !

 Lasagadesemigrants7

Tome 7 : Les épreuves du citoyen

La petite colonie suédoise du lac Ki-Chi-Saga a bien grandi. Chaque parcelle de terrain est devenue la propriété de nouveaux arrivants suédois et une petite ville est née, représentant à présent une véritable communauté. La famille de Karl Oskar s'est encore agrandie avec l'arrivée d'un nouveau bébé, le 3ème né sur le territoire américain. Mais ces grossesses successives épuisent Kristina, surtout que Karl Oskar a déjà fort à faire avec ses champs et une météo pas toujours favorables aux récoltes et les enfants ne sont pas assez grands pour aider à la maison et au travail agricole. Le Minnesota vient de rejoindre l'Union en devant un Etat à part entière et le droit de vote vient d'être attribué aux citoyens. Karl Oskar est ravi de pouvoir donner son avis lors de la prochaine élection présidentielle, pour laquelle Abraham Lincoln se présente. Mais la guerre entre le Nord et le Sud se profile à l'horizon …

Dans ce tome, l'Histoire des USA, avec la guerre de Sécession, va servir de toile de fond à la vie des pionniers suédois. La région a totalement changé depuis l'arrivée de Karl Oskar et de sa famille et amis mais des inventions nouvelles apparaissent aussi régulièrement pour améliorer leurs conditions de vie et de travail. En compensation à une vie un peu plus facile va venir se greffer l'angoisse de la responsabilité de citoyen, toute nouvelle pour ces émigrants. De plus, les diverses religions disponibles dans le pays font douter les plus convaincus des croyants et certains se posent des questions sur la mort et le salut qu'ils espèrent obtenir dans celle-ci. On sent aussi que les privations et les duretés de la vie, ainsi que les années passées, ont fini par peser sur la vie de Karl Oskar et de Kristina, rendant ce nouveau tome très émouvant et très triste. Je m'en vais avec regret entamer le dernier tome de cette magnifique saga !

 Lasagadesemigrants8

Tome 8 : La dernière lettre au pays natal

La guerre de Sécession fait toujours rage entre le Nord et le Sud. De nombreux suédois ont rejoint volontairement les rangs de l'Union mais Karl Oskar, à cause de sa jambe abîmée, est dans sa ferme, aidant son pays en fournissant farine, pommes de terre et viande. Mais un nouveau péril se profile à l'horizon : les Indiens, souffrant de famine et attendant toujours le paiement du gouvernement pour leurs terres, sont furieux d'être ignorés. Ils décident de partir en guerre contre l'homme blanc et le point de départ de leur révolte se trouve dans le Minnesota. Mais les pionniers pensent qu'ils ont acquis leurs terres de façon honnête, ayant payé au gouvernement les droits demandés. Pendant ce temps, alors que les massacres commencent, Kristina est alitée suite à une nouvelle grossesse et Karl Oskar ne veut pas quitter sa femme et sa ferme. Il décide de rester malgré les informations terribles qui leur parviennent …

C'est avec tristesse et de grosses larmes que je viens de refermer le dernier tome de cette saga. Après 8 tomes à vivre en compagnie de Karl Oskar et sa famille, j'ai un peu de mal à me séparer de ces personnes qui étaient devenus comme des amis pour moi. En plus, c'est sûrement le livre le plus émouvant et le plus dur de toute la série. Les massacres perpétués par les Indiens ne sont pas toujours faciles à encaisser, par leur violence, même si on peut comprendre les motivations qui les ont poussés à ces derniers recours. Et la vieillesse (enfin, tout est relatif car ils sont loin d'être aussi vieux que ce qu'on pourrait penser mais à l'époque, tout était différent) des personnages va passer au premier plan du roman. Vilhelm Moberg analyse avec justesse l'état d'esprit des gens qui voient leurs vies se modifier avec leur santé et les descriptions sont poignantes et sonnent justes. L'auteur a un véritable talent de conteur, nous entraînant à travers 8 tomes sans faiblir, nous éduquant, nous amusant, nous faisant pleurer, nous faisant trembler. Ce sera une série qui restera très longtemps dans ma mémoire !

Présenté par Joëlle H.