Loeuvreaunoir

16ème siècle : période de grands changements dans les pays d’Europe de l’ouest.

Zénon le personnage central de ce roman est un homme de son siècle :

  • Né à Bruges, en Flandre, alors intégrée à l’Empire de Charles Quint, dans une famille de marchands et banquiers, il voyagera, devenu jeune adulte, en Espagne, en Allemagne, en France, en Italie pour apprendre et pratiquer la médecine … et reviendra à Bruges, sa ville natale, alors qu’il a près de cinquante ans

  • Cultivé, il participe à l’essor considérable des sciences physiques et sociales et de la culture : philosophie, médecine, art pictural et sculpture, échanges et commerce, mécanique … Il philosophe beaucoup et écrira au risque de la censure. Il pratiquera la médecine, dont la chirurgie alors naissante mais inquiétante et dangereuse : on ne touche pas impunément au corps sacralisé car œuvre de Dieu quelle qu’en soit la raison et qui plus est pour l’avortement …

  • Il sera le témoin distant et critique du pouvoir religieux catholique dans lequel il est immergé et fera de même vis-à-vis de la Réforme naissante (Luther et Calvin) qui prône une pratique religieuse plus pure, plus responsable au risque de dérives sectaires, abordées dans ce roman de manière saisissante

  • Il sera confronté au pouvoir énorme de l’Eglise qui contrôle tout et châtie sans pitié (bûcher, décapitation …) tout acte opposé à ses Lois dites divines

  • C’est l’histoire d’un humaniste déterminé, ouvert et touchant !

Roman passionnant d’un point de vue historique, très documenté, très travaillé. On peut dire que l'auteure a fait un travail d’historienne. Tous les actes décrits sont inspirés de faits divers consignés de l’époque : procès, allaitement de son enfant en public par Marguerite de Navarre par exemple.

Elle donne et explique ses sources en fin de roman.

Il est par ailleurs très bien écrit : écriture académique mais très belle.

Présenté par Marie-Annick D.