Pesteetcholera

Au travers d'un retour en hydravion, dernier vol d'Air France en mai 1940, l'auteur retrace la vie du savant Alexandre Yersin. Parmi les jeunes chercheurs qui ont constitué la première équipe de l'Institut Pasteur créée en 1887, Alexandre Yersin aura mené la vie la plus mouvementée. Très vite, il part en Asie, se fait marin, puis explorateur, il voue un culte immodéré à Livingstone dont il rêve de devenir l'égal explorateur/médecin/pasteur. Il travaillera en temps que médecin de bord aux Messageries Maritimes. Découvreur à Hong Kong en 1894 du bacille de la peste, il s'installe en Indochine à Nha Trang, où il achète une concession et va créer une communauté scientifique loin du brouhaha des guerres. Insatiable, assoiffé de savoir et de curiosité, il multiplie les observations scientifiques, développe la culture de l'hévéa et de l'arbre à quinquina, la ko ca (kola cannelle) fortifiant. Il se fera agronome, inventera la médecine vétérinaire. C'est un touche à tout de génie, bienfaiteur de l'humanité, courageux et perspicace qui se consacre à la science, d'ailleurs c'est un solitaire ascète. Jusqu'au bout de sa vie, il restera curieux, sa dernière passion sera les marées et les éphémérides, qu'il observe depuis sa véranda. Il meurt à 80 ans en 1943, pendant l'occupation japonaise.

Livre très intéressant et d'une grande richesse historique, on y croise Rimbaud ou bien le futur président Doumer. C'est une époque où de nombreuses maladies sont encore inconnues, tout est encore possible et le monde médical est tout neuf. "Ils sont là au bon moment pour avoir leur nom en latin accolé à celui d'un bacille (Yersinia Pestis)". Toute leur vie, ils seront en rivalité avec la "bande à Koch" et ce sera une émulation supplémentaire.

Tous sont de brillants scientifiques lettrés, leurs laborantins deviendront chercheurs, c'est une famille. Ils ont choisi Pasteur comme père spirituel et leurs fils seront spirituels (beaucoup étaient orphelins et sont restés célibataires).

L'écriture est sobre mais le ton espiègle et drôle, passionnant. L'auteur s'est inspiré des archives de l'Institut Pasteur.

Présenté par Yolande G.