Lechateaudeverre

Jeannette Walls, journaliste ayant écrit pour différents journaux et chroniqueur pour une chaine de télé américaine, fréquente le Tout-New York pour son travail. Un jour où elle se rend à une soirée mondaine, du taxi où elle se trouve, elle aperçoit sa mère en train de fouiller les poubelles. La honte et la culpabilité sont alors trop fortes et les souvenirs d'enfance remontent en masse et ne demandent qu'à sortir en plein jour : l'existence nomade de sa famille, ses parents fantasques, sa mère artiste avant tout, son père, grand rêveur qui se noie trop souvent dans l'alcool, la faim qui a régulièrement tenaillé Lori, Jeannette, Brian et Maureen, les enfants, les brimades à l'école quand ils réussissaient à rester suffisamment longtemps au même endroit pour en fréquenter une …

Malgré de bons échos, je dois dire que je restais assez perplexe quant à l'histoire, me demandant si les souvenirs d'une enfance pas comme les autres allaient m'accrocher ou non (j'avais été moyennement convaincue par un récit du même genre : Courir avec des ciseaux d'Augusten Burroughs). Mais inutile de faire durer le suspense : j'ai adoré ! Premièrement, l'écriture coule toute seule et il n'y a aucun pathos mais cette lecture m'a bien remuée. Bien sûr, il y a des moments où on est en colère contre de tels parents, qu'on a envie de les secouer pour les faire réagir et d'autres où on est attendri par l'amour qu'ils portent à leurs enfants, même s'ils se révèlent souvent incapables de survenir aux besoins basiques de leur famille, alors qu'ils auraient largement les moyens, vu leur niveau intellectuel. Mais psychologiquement, c'est là que le bât blesse, particulièrement du côté de la mère. D'un autre côté, on passe aussi par toutes les émotions ressenties par l'auteure : amour, colère, culpabilité, rage, attachement, honte, révolte. Etonnamment, je n'ai pas trouvé de côté voyeuriste à ce livre, plutôt un acte final de pardon envers ses parents et une façon de se révéler relativement pudique, de dire "voilà qui je suis, même si j'en ai souffert très souvent". Elle ne se met jamais en avant, avoue ses forces et ses faiblesses mais au vu de cette lecture, il est évident que ces enfants avaient une grande force de caractère pour avoir réussi à surmonter une telle enfance et à devenir ce qu'ils sont à présent. Elle y raconte sans fioritures, mais sans excès appuyés, avec quelques touches d'humour, ce qu'elle a vécu et ressenti. Forcément, ce livre ne peut pas être objectif car toutes ces choses vécues ont influé sur le caractère et les émotions de Jeannette Walls mais j'ai senti qu'elle ne me forçait pas dans un sens ou dans l'autre : elle me laissait le libre choix de faire ma propre opinion et je dois dire que cette lecture m'a entraînée sur des montagnes russes d'émotions. Il est certain que ce livre me restera longtemps en mémoire !

Présenté par Joëlle H.