Picoufilsdesonpere

Edouard Ollivro écrivit Picou et son père à Louannec où il a passé une partie de son enfance. Il devint ensuite maire de Guingamp, député à l'Assemblée Nationale (1967-1978) et vice-président du Comité d'études et de liaison des intérêts bretons (CELIB).

Picou et son père a été publié en 1954, réédité plusieurs fois, traduit en breton, en turc et en allemand. Un téléfilm en a été tiré.

 

Le roman se déroule dans le Trégor, dans les années 50. Un garçon de 11 ans, Picou, rentre en 6ème, à l’internat, naturellement tenu par des abbés. Nous le suivrons jusque dans les grandes classes.

C’est un cancre joyeux, plein d’invention, généreux, attirant les sympathies. L’autre personnage du livre c’est Pa, le père de Picou. Il est extraverti, vantard, vite attendri, gai, sans complexe. Il semble parfois plus enfant que Picou.

Le livre est très gai, on rit souvent en suivant les bêtises et les élans de Picou.

Mais il ne s’agit pas seulement de blagues de potache. On voit se former les qualités qui feront de lui un homme de bon aloi. L’amitié de Picou pour Floch traverse tout le livre, une amitié mise à l’épreuve et qui finalement se révèle solide. Picou et sa sœur rencontrent aussi l’abandon : Picou est amené à écrire une lettre pour une femme de leur petit village car elle désire revoir son fils qui l’a abandonnée depuis des années. Il y a aussi l’épisode du sans abri avec qui Picou arrive à parler dans sa cabane mais qu’il a honte de reconnaître quand il le rencontre par hasard dans le village …

Autre présence : la Bretagne

Le tout sans pathos, avec un amour vif de la vie.

Au final un livre plaisant, alerte et savoureux, avec un goût de souvenirs d’enfance … en tout cas pour moi ! Mais je me demande quelle résonance il peut avoir pour quelqu’un de jeune ! Il risque de paraître un peu gentillet.

Présenté par Claude T.