Lecomplotcontrelamerique

Le jeune Philip Roth a sept ans en 1940 quand l'aviateur Charles Lindberg devient le candidat républicain pour la présidence des Etats-Unis, en se présentant contre le président en titre, Frank Delanoe Roosevelt. Dans le quartier juif de Newark où vivent les Roth, c'est le choc et la consternation. Lindberg a été décoré par Hitler et semble adhérer aux idées du parti nazi. L'inquiétude devient palpable quand Lindberg est élu président et qu'il prône une politique isolationniste du pays. Le jeune garçon ne comprend pas vraiment tout ce qu'il se passe mais il voit la peur chez ses parents, la colère chez son cousin élevé chez les Roth et prêt à aller se battre en Europe aux côtés des Canadiens et comprend encore moins quand sa tante, sœur de sa mère, épouse un rabbin proche de la famille Lindberg …

Je n'avais jamais rien lu de cet auteur bien que ce livre m'attendait depuis des années dans ma pile de livres à lire. Ma seule connaissance de son œuvre se limitait à l'adaptation cinématographique de son roman « La tâche », que j'avais aimé mais sans plus. Si j'ai opté pour ce titre (en plus du fait que je le faisais enfin sortir de ma pile), c'est le côté uchronie qui m'a attirée. Ce n'est pas la première fois que je lis des romans où Lindberg est devenu président des USA au début de la seconde guerre mondiale donc de ce côté-là, pas de grande originalité. Mais en général, cela donnait lieu à des romans d'action ou des thrillers alors qu'ici, il est question de voir comment une famille juive, et par extension la communauté juive de Newark, voit cette montée au pouvoir. La peur s'installe, certains choisissent un camp, d'autres l'autre, peu de décisions sont prises au départ et on se demande s'il y a finalement lieu de s'inquiéter. Mais des mesures vont commencer à être prises. Tout cela est vu à travers les yeux d'un enfant, sept ans au départ de l'histoire, et qui en aura neuf à la fin, en 1942. Le petit Philip est loin d'être idiot mais il a parfois les réactions d'un enfant de son âge, ce qui en fait le charme et le rend plus normal, plus humain. On retrouve beaucoup de personnages connus au fil des pages mais forcément, leurs actions ne reflètent pas la réalité vu qu'on est dans une uchronie. D'ailleurs, l'auteur a complété le roman d'un dossier récapitulant les faits réels pour chaque personnage apparaissant dans le livre, ce qui permet de faire la part entre réalité et fiction. Certains évènements ont été repris mais dans un autre contexte et du coup, n'ont plus la même signification. Tout cet aspect de l'histoire, la psychologie des personnages, m'ont beaucoup plu. Par contre, j'ai trouvé beaucoup de longueurs, de descriptions un peu trop détaillées (et peu utiles à l'histoire … comme quand la famille Roth visite Washington, le lecteur a aussi droit à la visite guidée des monuments). Il y a donc eu des moments où j'ai bien accroché, des moments où je me suis ennuyée et pour l'instant, cela ne me pousse pas vraiment à lire autre chose de cet auteur mais je pense que je tenterai néanmoins le coup dans le futur … mais lointain, ce futur, histoire d'avoir fini de digérer ce pavé pas toujours facile à lire !

Présenté par Joëlle H.