Lafermeafricaine

FilmOutofafrica

 

L'avis de Yolande G. :

Roman :

Livre "autobiographique" de Karen Blixen qui quitte le Danemark en 1914 pour gérer une plantation de café au Kenya, ce qu'elle fera jusqu'en 1931. Très riche, dense et très bien documenté sur la vie des différentes ethnies au Kenya. Somptueuses descriptions des paysages, savanes, plateaux, vallée du Rift, harmonie parfaite de la nature. Belle écriture pleine de poésie.

Film :

Très esthétique, sensuel, le film est aussi remarquable. Une ode aux paysages africains mis en valeur par les scènes de survol en avion, très émouvant. La musique aussi sert beaucoup le film. Retrace parfaitement l'atmosphère de l'Afrique coloniale. Dans le film, le côté sentimental est omniprésent alors qu'il est complètement occulté dans le livre.

 

 

L'avis de Christiane R. :

Roman :

Karen Blixen est née en 1885 à Rungstedlund, près de Copenhague, de famille aristocratique. En 1914, elle épouse son cousin le baron Bror Blixen Finecke. De 1914 à 1931, elle habite au Kenya où elle est propriétaire d'une ferme qui est spécialisée dans la culture du café.

Dans sa ferme africaine, elle raconte sa vie durant cette période. Contrairement aux autres colons, elle va s'imprégner de l'Afrique et des indigènes. Elle connaîtra les différentes tribus et ethnies, elle découvrira des lieux superbes en participant à des safaris.

Elle raconte sa vie à cette époque avec ses gens, des événements mineurs, d'autres parfois plus importants. Elle connaît les plantes, les remèdes, les coutumes et traditions, et cela se sent dans ses descriptions : il ne manque plus que les parfums qu'elle évoque pourtant en permanence avec beaucoup de poésie.

Film :

Le magnifique film de Sydney Pollack avec Robert Redford et Meryl Streep s'attarde surtout sur la relation amoureuse entre Denys Finch Hatton et Karen Blixen.

L'époque coloniale est bien rendue, les paysages sont d'une rare beauté et la musique des plus romantiques.

Les deux, livre et film, sont des vrais moments de bonheur à lire, à relire, à voir ou à revoir … on ne s'en lasse pas !

 

 

L'avis de Pamela V. :

Roman :

Publié en français en 1942, ce livre est en fait un recueil des souvenirs de l'auteure danoise, relatifs à ses années passées au Kenya de 1914 à 1931. Pendant cette période, elle et son mari deviennent planteurs de café. On découvre ce pays aux paysages somptueux comme la Rift Valley et les volcans éteints. On y chasse les grands fauves, lions, léopards, etc … qui y foisonnent encore.

 

 

L'avis de Marie-Annick D. :

Roman :

Entre 1913 et 1931, Karen Blixen, d’origine danoise, exploitera une ferme au Kenya avec détermination mais après de nombreux aléas, elle repartira au Danemark, ruinée. Elle relatera sous la forme d’un récit dans « La ferme africaine », un de ses premiers écrits, cette tranche de vie singulière et marquante. On remarque son sens de l’observation, sa curiosité pour comprendre son nouvel environnement et les personnes qui l’habitent depuis toujours, les indigènes qui vont travailler sur son exploitation et son humanité pour les défendre et les aider. On est proche dans certaines parties du récit ethnographique tout en restant dans l’environnement des colons britanniques qui s’installent, certains de leur bon droit et découvrent et exploitent avec passion cette région d’Afrique qu’est le Kenya.

Film :

7 Oscars en 1985 !

Le film est beaucoup plus romantique que le récit de Karen Blixen, très centré sur sa relation amoureuse avec l’aventurier libre et cultivé qu’est Denys Finch Hatton (qui n’apparaît pas de manière aussi manifeste dans le livre).

Le Baron, époux de Karen, est inconstant, volage et surtout beaucoup plus passionné parla chasse que par la vie de la ferme. Il est le plus souvent absent et Karen en souffre … Elle trouvera un ami en Denys, un homme raffiné, et une complicité totale va s’installer entre eux deux sans que Denys renonce à son mode de vie.

Superbe film avec des dialogues sobres mais intenses en émotion, en authenticité pour tous les personnages et une relation tout particulièrement forte entre Meryl Streep et Robert Redford.

Images magnifiques de l’Afrique et des Africains. Ancrage dans l’histoire du colonialisme, de ses excès et de ses naïvetés aussi vis-à-vis des autochtones …

Adaptation très originale de « La ferme africaine », assez éloignée de son contenu mais très réussie et envoutante.