Thelegendofsleepyhollowandripvanwinkle

Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête : Non loin des rives de l'Hudson se niche une petite vallée isolée ayant pour nom Sleepy Hollow. La vie de ses habitants, des descendants de pionniers hollandais, y coulent une vie douce et chacun vaque à ses occupations quotidiennes dans une ambiance tranquille. Mais une légende court, comme quoi certains coins seraient hantés par des soldats et plus particulièrement par un cavalier sans tête. Ichabod Crane, le maitre d'école qui est venu depuis peu s'installer au village, n'y croit pas trop. Il pense surtout à trouver une épouse plutôt fortunée mais au retour d'un bal, il sera confronté à un événement bien étrange …

Rip Van Winkle : Dans les montagnes Catskills, un petit village de colons hollandais s'est créé et tout le monde se connait. Parmi ses habitants se trouve Rip Van Winkle, un homme plutôt aimable mais un peu fainéant, qui préfère plutôt aller chasser que d'aider sa femme ou que de travailler contre salaire. Un bel après-midi, alors qu'il est parti dans les bois avec son fusil et son chien, Rip rencontre des hommes un peu étranges, aux vêtements un peu démodés mais qui l'invitent à boire avec eux. Mais au matin, Rip se réveille tout seul, sans son chien et avec un fusil bien rouillé à côté de lui. Il pense qu'il s'est fait voler par la bande de la veille mais le paysage a aussi bien changé : la végétation semble avoir prospéré à l'extrême, masquant le sentier mais Rip n'est pas au bout de ses surprises quand il va arriver au village …

Cela faisait un moment que je voulais découvrir les nouvelles de Washington Irving, qui semble avoir influencé énormément d'écrivains alors que beaucoup l'ont à présent oublié. Et puis, quand on a vu le film de Tim Burton, je pense qu'on est forcément curieux de connaître l'histoire d'origine. Eh bien, j'ai plutôt été surprise ! Et pas forcément dans le bon sens ! J'ai lu ce petit recueil en anglais alors peut-être que cela a pu jouer dans mes impressions vu que le style a énormément vieilli et cela n'a pas facilité ma lecture. Mais c'est surtout le contenu qui m'a surprise. Dans les deux nouvelles, l'auteur s'attache surtout à décrire la nature, le village, ses habitants et leur façon de vivre. Je m'attendais à lire des histoires fantastiques, avec une ambiance typique à ce style mais je me suis retrouvée à lire des descriptions bucoliques et poétiques. Pas de doute, on sent que l'auteur parle de sa région et qu'il l'aime ! Mais j'attendais impatiemment de vraiment rentrer dans l'histoire mais pour le fantastique, il faut attendre le dernier quart des histoires et encore, c'est très simplifié. Par contre, l'auteur décrit les personnages de façon assez ironique et humoristique, mettant en avant leurs petits défauts et décrit de façon intéressante la société villageoise de l'époque mais ce n'était pas trop ce que je recherchais avec cette lecture à ce moment-là. Si je retente de lire Washington Irving, je saurais à quoi m'attendre et je le ferai en français, histoire de voir si cela change mes premières impressions de son oeuvre.

Présenté par Joelle H.