Laprophetiemayaledomaine

Julius Gabriel, archéologue renommé, a consacré pratiquement toute sa vie au décryptage de la prophétie des Mayas, entrainant sa femme et son fils dans cette aventure. Après sa mort, son fils Michael est enfermé contre son gré pendant onze ans en asile psychiatrique où une psychiatre stagiaire, Dominique Velasquez, est chargée de son suivi médical. Il lui confie que le 21 décembre 2012, au solstice d’hiver, suivant la prophétie Maya, l’humanité sera détruite. Seul un code secret millénaire laissé par les Mayas peut éviter la catastrophe.

Michael persuade sa psychiatre de l’aider à s’évader. Après beaucoup d’hésitations et surtout d’évènements bizarres arrivés à son patient, elle décide de l’aider. Le temps presse. Nous les retrouvons au sud du Pérou sur le plateau de Nazca, site important de la civilisation Maya, à la recherche de ce fameux code. Avec les informations laissées par son père, Michael entraine Dominique dans les entrailles de la terre à la recherche de cette fameuse porte d’entrée dont l’ouverture permettra d’arrêter la réalisation de cette prophétie.

Pendant ce temps des phénomènes cataclysmiques apparaissent dans le golfe du Mexique et dans plusieurs parties du monde, mettant en alerte les grandes puissances, Etats-Unis, Russie, Chine …qui se rejettent mutuellement la responsabilité de ces catastrophes humanitaires et terrestres. Nous sommes très près d’une guerre mondialisée.

Michael et Dominique sont les deux personnages principaux, entourés d’une kyrielle de gens où l’on peine parfois à se retrouver. Arriveront-ils à temps (après leurs aventures au centre de la terre que l’on peut qualifiées pour le moins d’extraordinaires) pour stopper ce processus de fin du monde ?

Pour mon premier livre de science-fiction, ce n’était pas sans doute le bon choix mais j’ai été sûrement attirée par le titre, ayant eu l’occasion de visiter quelques sites Mayas qui m'ont paru passionnants.

J’ai trouvé ce roman compliqué dans la narration de l’intrigue, au niveau archéologique et scientifique (il est vrai que je ne suis pas une spécialiste) et surtout long, environ 450 pages ... j’en ai sauté quelques-unes! Mais je l’ai terminé car je voulais quand même connaitre la fin de cette aventure à suspense.

Ce qui aide à la compréhension du roman est le passage alternatif des extraits du journal du père, Julius Gabriel, nous transportant du site de Stonehenge, aux pyramides d’Egypte, à Tiwanaku en Bolivie, et au Mexique mais se reliant à ce qui se passe en l’été 2012.

L'auteur est Américain et est né en 1959. Il vit dans le sud de la Floride. Il a écrit principalement des livres de science-fiction.

Note : Ce roman est paru en 2001 aux Etats-Unis et a été édité une première fois en France sous le titre « Le Serpent de l’Apocalypse ». Il a été réédité en février 2012 sous le titre « Le domaine ». Le tome 2 (paru en 2004 aux Etats-Unis) s'appelle « Résurrection » et a été publié en juin 2012. Un troisième tome (paru en 2009 aux Etats-Unis) n'est toujours pas publié en France.

Présenté par Milou B.