Betty

La narratrice parle à la première personne.

"Je suis dans ma cellule, accusée d'un crime que je n'ai pas commis, et je me demande : comment suis-je arrivée dans cette situation ?”. Retours en arrière pour se remémorer comment s'est fait la rencontre avec Bettý, belle jeune femme, séductrice, épouse d'un riche armateur islandais, spécialisé dans la pêche. Vu avec du recul, ce n'est sûrement pas les compétences qui ont permis son recrutement dans l'entreprise du mari de Bettý, qu'elle a rencontré lors d'une conférence. Elle ne cherchait pas ce type de travail ...

Pourquoi certaines situations ne l'ont-elle pas alertée, pourquoi, pourquoi ... peut-être que, quelque part, elle ne voulait pas voir.

Plus elle réfléchit, plus elle se rend compte que, pour les policiers, elle ne peut être que coupable, mais elle sait qu'elle ne l'est pas.

C'est un thriller bien mené. Quelques fois, quand même, je suis retournée en arriére pour voir si je n'avais pas zappé quelque chose mais c'est dommage que l'on devine plus ou moins l'issue de l'histoire à la moitié du livre. On appprend des informations intéressantes sur la pêche et ses quotas, sur la vie islandaise, entre autres sur l'alcool que l'on ne peut acheter n'importe où.

 

Arnaldur Indridason est un romancier islandais à succès, spécialisé dans le polar. Il est journaliste, critique de cinéma et diplomé d'histoire.

Présenté par Milou B.